Du prisonnier à l’évangéliste

M Bedi prêchant au milieu de ses ex--compagnons

M Bedi prêchant au milieu de ses ex–compagnons

Incarcéré à la prison civile de Lomé pendant 18 mois pour escroquerie, faux et usage de faux, Bédi Komi y a rencontré Jésus – dont il parle aujourd’hui avec zèle à ses ex-codétenus.

Le séjour à la prison civile de Lomé de Bédi Komi, impliqué dans une affaire d’escroquerie, de faux et usage de faux, faisait partie du « plan de Dieu » pour sa transformation, raconte-t-il. Pendant qu’il était en prison, Bédi Komi a été touché, par ce passage de 2 Pierre 1.4 :

« C’est ainsi qu’il nous a accordé les biens si précieux et si importants qu’il avait promis, afin qu’en les recevant vous puissiez échapper aux désirs destructeurs qui règnent dans le monde et participer à la nature divine. ».

Bouleversé

Cela s’est produit au cours d’une séance d’écoute de La foi vient en écoutant en  mina, organisée à la prison, à laquelle il participait pour la première fois.

« Ce verset et les autres qui l’ont suivi m’ont totalement bouleversé au point de me faire revivre ce qui m’a amené en prison », confie-t-il.

« Pendant la prière d’intercession ce jour-là, je n’ai cessé de verser des larmes. J’ai pleuré à chaudes larmes sur mon passé et j’ai promis à Jésus de le suivre désormais en annonçant sa Parole partout et spécialement aux prisonniers dont je connais désormais les facilités de déviance et de perversion. »

La mission de l’évangéliste Bédi

Hier prisonnier et aujourd’hui évangéliste, Bédi Komi est résolument décidé à apporter à tout prisonnier, « la lumière dans les ténèbres » de leurs cellules. Il est aujourd’hui reconnu des autorités de l’administration pénitentiaire du Togo, comme « évangéliste des prisons » et autorisé à intervenir dans toutes les maisons d’arrêt du Togo. Partout où il passe, Bédi Komi partage sa conviction avec ses auditeurs en ces termes :

« La vie nous forme, la société nous déforme, la prison nous réforme… mais la Parole de Dieu nous transforme. »

Voir la Liste des maisons d’arrêt où se déroule le programme de la foi vient en écoutant au Togo

Voir aussi Témoignages sur la FVE dans les prisons du Togo

La vidéo qui suit est un extrait de l’évangile de Marc en Mina, langue dans laquelle se déroule l’écoute de la FVE en prison.

“Elle et moi/Moi et elle”-donner aux jeunes la passion de la Parole

Comment donner aux jeunes Togolais la passion de la Parole de Dieu ? C’est une des préoccupations constantes de l’Alliance Biblique du Togo (ABT). Son projet « Elle et moi / Moi et elle » (La Bible et moi/ Moi et la Bible) est désormais un élément déterminant de sa stratégie jeunesse.

Des jeux et des activités diverses

Lancé en mai 2011 par un concert unificateur, « Elle et moi / Moi et elle » rassemble des jeunes autour de la Parole de Dieu grâce à des jeux et des activités diverses. Elle est pilotée par M. Koffi Soké Kpomgbé, Coordinateur National de toutes les activités jeunesse de l’ABT depuis 2011.

Après un Forum National des jeunes, tenu en août 2011 au siège de l’ABT, les jeunes, venus de différentes Eglises ou regroupements de jeunes chrétiens, ont marqué leur adhésion au concept « Elle et moi / Moi et elle » en s’organisant en plusieurs commissions pour mieux véhiculer le message : encourager la lecture de la Parole.

De réunion en réunion, ces jeunes ont multiplié les contacts, ce qui a abouti à l’organisation d’activités dans plusieurs localités du pays. A Lomé, à Togoville, à Sokodé, à Vogan ou à Atakpamé, le refrain est le même : « Elle et moi / Moi et elle ».

Une douzaine de dénominations

« Elle et moi / Moi et elle » regroupe aujourd’hui plus d’une vingtaine de groupes de jeunes et plus d’une douzaine de dénominations chrétiennes – et ce n’est qu’un début ! Actuellement, Koffi Soké Kpomgbé et ses jeunes se préparent activement à mener d’autres actions dans le cadre du mois de la Bible de l’ABT entre avril et mai 2012.